vendredi 3 février 2017

Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d’Allah, des Anges et de tous les hommes

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

155. Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits.Et fais la bonne annonce aux endurants,
156. qui disent, quand un malheur les atteint : « Certes nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons.
157. Ceux-là reçoivent des bénédictions de leur Seigneur, ainsi que la miséricorde ; et ceux-là sont les biens guidés.
158. As-Safa et Al-Marwah sont vraiment parmi les lieux sacrés d’Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait l’Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. Et quiconque fait de son propre gré une bonne œuvre, alors Allah est Reconnaissant, Omniscient.
159. Certes ceux qui cachent ce que Nous avons fait descendre en fait de preuves et de guide après l’exposé que Nous en avons fait aux gens, dans le Livre, voilà ceux qu’Allah maudit et que les maudisseurs maudissent,

Que les maudisseurs maudissent !
Que pensez-vous de cette phrase ?

160. sauf ceux qui se sont repentis, corrigés et déclarés : d’eux Je reçois le repentir. Car c’est Moi, l’accueillant au repentir le Miséricordieux.
161. Ceux qui ne croient pas et meurent mécréants, recevront la malédiction d’Allah, des Anges et de tous les hommes.

Je rappelle que le coran appelle mécréants tous les non-musulmans.
Notez que si les bouddhistes, les hindouistes, les taoïstes et autres communautés religieuses ne sont pas nommément visées par le coran, c’est parce qu’Allah ignorait qu’elles existaient à l’époque du coran. Tout comme, il ignorait que d’autres religions naitraient après l’islam.
De fait, en étudiant le coran, on voit bien que les connaissances d’Allah étaient limitées aux connaissances des bédouins de l’époque (ce qui explique par exemple qu’Allah croyait que la terre était plate).

Pour en revenir au verset 161 de la sourate 2, les mécréants reçoivent la malédiction d’Allah (ce qui leur fait une belle jambe).
Quant aux anges, s’ils existent, je ne crois qu’ils ont quelque chose contre les non-musulmans.
Remarquez que le verset 161 a oublié de parler des djinns (les êtres de feu invisibles créés par le dieu des musulmans).
Par contre, je ne vois pas comment tous les hommes souhaiteraient la malédiction des non-musulmans.
Un non-musulman peut-il se maudire lui-même parce qu’il est non musulman ?
Je ne le crois pas.

J’aimerai croire à l’islam pour faire plaisir à mes amis musulmans, mais lorsque je lis le coran, je me dis qu’il m’est impossible d’imaginer une seule seconde qu’un dieu un petit peu censé ait put pondre de telles phrases.
Avant que le coran ne sorte de terre (ou plutôt descende du ciel), il existait plein de livres écrits par des philosophes grecs ou romains dont la qualité (contenu et style) est nettement au-dessus du coran des musulmans.
Je ne pense pas que les nombreuses menaces et malédictions qui figurent dans le coran puissent raisonnablement faire peur à un non-musulman.
Quant à la science islamique supposée exister dans le coran, il est trop facile de prouver qu’elle n’a rien à voir avec la science ou la vérité.

J’ai discuté ce soir avec un collègue musulman (d’origine algérienne) qui m’a affirmé que le coran avait été modifié par les juifs.
Quant aux horreurs commises par Muhammad, prophète de l’islam, elles auraient été d’après lui inventé par les juifs.
Il m’a également affirmé qu’au paradis d’Allah coulaient des rivières de miel et d’alcool et que si Allah a interdit l’alcool, c’est parce que les musulmans allaient à la mosquée complètement bourrés.
Un autre soir, il m’avait affirmé que le gigot d’agneau empoisonné par la jeune esclave juive dont le prophète avait fait assassiné toute la famille, aurait dit à Muhammad : « Ne me mange pas ô prophète, j’ai été empoisonné ». Par conséquent, Muhammad ne serait pas mort en souffrant des conséquences de l’empoisonnement mais tout simplement de vieillesse.
Mon amie musulmane (algérienne également et qui déteste les marocains) a bien rit lorsque je lui aie raconté cette histoire.

Quoiqu’il en soit, je continuerai cette étude du coran, même si certains musulmans affirment que le coran a été falsifié par les juifs.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire