mercredi 23 août 2017

Nulle contrainte en religion ???

Sourate 2 - Al-Baqarah (la vache)

254. Ô les croyants ! Dépensez de ce que Nous vous avons attribué, avant que vienne le jour où il n’y aura ni rançon ni amitié ni intercession. Et ce sont les mécréants qui sont les injustes.

255. Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même « Al-Qayyum ». Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Trône « Kursiy » déborde les cieux et la terre dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.

256. Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient.


Le verset ci-dessus est perçu comme un principe protégeant les non-musulmans d'une conversion forcée à l'islam et non d'une autorisation à l'apostasie (renoncer à être musulman). Lorsqu'un juif ou un chrétien conclut un traité de reddition avec un musulman, il est astreint à payer une taxe appelée "jizya". Son vainqueur le laisse alors pratiquer sa religion. Ceux n'appartenant pas au judaïsme ou au christianisme ne sont pas concerné par cette dérogation. Source Wikipédia.

Les non-juifs et non-chrétiens qui ne veulent pas se convertir à l’islam sont exécutés purement et simplement. C’est la loi islamique, mais elle ne s’applique que lorsque les musulmans sont en position de force.

La phrase « Nulle contrainte en religion » a été utilisée par des petits malins pour faire croire que le coran donnait la liberté de se convertir à l’islam ou pas. Bien sûr, il n’en est rien.
Tout d’abord, notez qu’il n’y a pas écrit « Nulle contrainte en islam », mais « Nulle contrainte en religion ». Or, on sait que toutes les religions posent des règles, des contraintes que le fidèle doit suivre. Et l’islam est la religion qui comporte le plus de contraintes au monde. Vous ne trouverez aucune secte au monde qui pose plus de contraintes, plus de règles que l’islam. Regardez tout ce qui est haram (interdit) dans l’islam. Notez que l’islam régit tous les aspects de la vie privé du musulman, même la façon d’aller aux toilettes.
islam



L'islam impose plus de contraintes que n'importe quelle autre religion ou secte au monde


« L'islam considère la femme uniquement comme un objet sexuel, un objet sale comme de la merde, car le Coran dit textuellement: «Ô vous qui croyez, si vous êtes malade ou en voyage, si vous avez été en contact avec vos excréments ou que vous ayez touché une femme et que vous n'ayez pas d'eau, recourez à du sable [avant de prier] (4.43).» Il dit aussi: «Vos femmes sont un champ de labour pour vous. Venez-y comme vous voulez.» Donc, quand les hommes veulent et comme ils veulent! Que la femme veuille ou non, la question n'est jamais posée! » Taslima Nasreen
Taslima Nasreen, ou Taslima Nasrin, née le 15 juillet 1962 à Mymensingh, est une femme de lettres féministe d'origine bangladaise. Taslima Nasreen a acquis en Occident l'image d'une combattante pour l'émancipation des femmes et la lutte contre ce qu'elle appelle l'obscurantisme religieux de son pays d'origine, le Bangladesh.

« Nulle contrainte en religion » est dans le coran une phrase aussi vide de sens que la phrase « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. » Car en lisant le coran, on voit bien que le dieu des musulmans ne fait jamais preuve de miséricorde.

apostasie

Pour un musulman, renier sa foi est passible de la peine de mort.
Cette simple mise en pratique de la liberté de conscience est punie de mort en Arabie saoudite, au sultanat de Brunei, en Iran, au Koweït, aux Maldives, en Somalie, au Yémen… et sanctionnée par de lourdes amendes ou des peines de prison en Indonésie, au Maroc, à Oman, au Pakistan (ou la peine de mort est également possible), etc. Des peines similaires frappent le blasphème.

Les pays musulmans n’appliquent pas les droits de l’homme comme la France mais les droits de l’homme en islam.

La Déclaration des droits de l’homme en islam, adoptée au Caire le 5 août 1990 par l'Organisation de la conférence islamique, est une adaptation particulière de la Déclaration universelle des droits de l'homme aux pays musulmans. Cinquante-sept États l'ont ratifiée.
Cette adaptation se traduit notamment par une forte imprégnation religieuse, l'affirmation de la primauté divine, la limitation de la liberté de choisir sa religion et d'en changer et par l'inégalité des droits entre l'homme et la femme.

« L’Islam est la religion naturelle de l’homme »

La déclaration du Caire du 5 août 1990, ratifiée par 57 états et souvent appelée « déclaration islamique des droits de l’homme », est également éclairante. Elle spécifie par exemple que :

–  « Les pères et leurs remplaçants ont le droit de choisir l’éducation de leurs enfants à condition de sauvegarder leurs intérêts et l’avenir de ces derniers à la lumière des valeurs morales et des normes de la Loi islamique (charia). » (article 7)

– « L’Etat fournira les moyens nécessaires pour (…) que l’homme puisse connaître la religion islamique. » (article 9)

– « L’Islam est la religion naturelle de l’homme. Il n’est pas permis de soumettre ce dernier à une quelconque forme de pression ou de profiter de sa pauvreté ou de son ignorance pour le convertir à une autre religion ou à l’athéisme. » (article 10)

– « Tout individu a le droit de jouir des fruits de sa production scientifique, littéraire, artistique ou technique (…) à condition que sa production ne soit pas contraire aux normes de la loi islamique. » (article 16)

– « Tout individu a le droit d’exprimer librement son opinion d’une manière non contraire aux principes de la Loi islamique. Tout individu a le droit d’appeler au bien, d’ordonner le juste et d’interdire le mal conformément aux normes de la Loi islamique. » (article 22)

– « Tous les droits et libertés énoncés dans ce document sont subordonnés aux dispositions de la Loi islamique. » (article 24)

– « La Loi islamique est la seule source de référence pour interpréter ou clarifier tout article de cette Déclaration. » (article 25)


En France, la population musulmane est estimée à 4 710 000, soit 7,5 % de la population française.
Source Wikipédia.
Pourtant, nous ressentons déjà le poids de la revendication de la communauté musulmane.
Qu'arrivera-t-il lorsqu'il y aura plus de musulmans en France que de non-musulmans ?
La religion d’État sera l'islam et les non-musulmans devront payer la taxe en état d'humiliation.

Je vous laisse y réfléchir.
A bientôt pour une prochaine leçon sur le coran.
Thierry Cumps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire